March 8, 2016

glaucoma

Le glaucome est la deuxième cause la plus fréquente de perte de vision chez les personnes âgées au Canada. Plus de 250 000 Canadiens souffrent de glaucome chronique à angle ouvert, la forme la plus courante de la maladie. Le glaucome est une maladie qui provoque une détérioration du nerf optique de l’œil et qui peut empirer avec le temps si elle n’est pas traitée. Elle se caractérise par la neurodégénérescence lente et progressive des cellules ganglionnaires de la rétine et de leurs axones aboutissant à une perte irréversible de la sensibilité visuelle. Sans traitement, elle peut conduire à la cécité.

La cause et le mécanisme exact du glaucome ne sont pas pleinement compris. Il semble y avoir un certain niveau de compression mécanique (pression intraoculaire élevée) ou une diminution du flux sanguin vers le nerf optique. Bien que la pression oculaire élevée conduise parfois au glaucome, de nombreuses personnes peuvent également développer le glaucome malgré une pression oculaire « normale ».

Tout le monde peut souffrir du glaucome. Cependant, certains groupes de personnes sont plus susceptibles de l’avoir que d’autres dans certaines conditions :

  • Pression oculaire interne élevée (pression intraoculaire)
  • Plus de 60 ans
  • Population hispanique et africaine
  • Antécédents familiaux de la maladie
  • Certaines conditions médicales, telles que le diabète, les maladies cardiaques, l’hypertension artérielle
  • Myopie sévère
  • Blessure à l’œil ou certains types de chirurgie oculaire
  • Cornée mince
  • Prise de médicaments corticoïdes, en particulier des gouttes oculaires, pendant une longue période

Le glaucome a généralement très peu ou pas de symptômes initiaux. On l’appelle souvent le « voleur silencieux de la vue », parce que la plupart des types de glaucome ne causent généralement pas de douleur et ne produisent aucun symptôme jusqu’à ce que la perte de vision notable se produise. La perte de vision due au glaucome ne peut pas être récupérée. La détection précoce, grâce à des examens réguliers et complets yeux, est la clé pour protéger votre vision des dommages causés par le glaucome. Si elle est reconnue assez tôt, une perte de vision peut être ralentie ou prévenue.

Votre optométriste dispose d’une variété d’outils de diagnostic qui aident à déterminer si vous avez le glaucome – avant même l’apparition de symptômes. Ces tests comprennent :

  • Mesure de la pression intraoculaire (tonométrie)
  • Test de lésions du nerf optique (ophtalmoscopie)
  • Technologie d’imagerie hautement sophistiquée (OCT, HRT)
  • Vérification des zones de perte de vision (test du champ visuel)
  • Mesure de l’épaisseur de la cornée (pachymétrie)
  • Inspection de l’angle de drainage (gonioscopie)

Le traitement du glaucome dépendra de la sévérité et la progression de la maladie. Il ne peut pas être guéri, mais plutôt contrôlé. Le traitement de cette maladie commence souvent par l’utilisation de gouttes oculaires de prescription. Celles-ci peuvent aider à diminuer la pression oculaire. Si des gouttes oculaires ne suffisent pas pour baisser votre pression oculaire jusqu’au niveau souhaité, votre médecin peut également prescrire un médicament oral. La chirurgie au laser est également un moyen efficace pour lutter contre le glaucome et maintenir votre vision résiduelle. Dans les cas plus complexes, la chirurgie peut être nécessaire pour contourner complètement le système de drainage naturel de l’œil.

Une fois que la vision est perdue à cause du glaucome, elle ne peut pas être restaurée. Voilà pourquoi il est si important de passer régulièrement des examens oculaires préventifs chez votre docteur en optométrie.

Dr. Serge Fauchon, OptometristA propos de l’auteur
Dr Serge Fauchon
 

Après des études en physique à l’Université d’Ottawa, Dr Fauchon est diplômé de l’Université de Montréal, École d’optométrie en 1997. Il a fait un stage à l’Hôpital Mémorial Quentin Burdick à Belcourt, North Dakota, avec une accentuation sur les maladies de la rétine et du glaucome.

Il a rejoint eyeDOCS en 1997 et il est devenu partenaire en 1998.

Pour plus d’informations sur Dr Fauchon et ses intérêts spécialisés relatifs à optométrie, cliquez ici.