La clinique eyeDOCS Ottawa est heureuse de détenir le seul site provincial certifié de l’examen de la vision scotopique de la région d’Ottawa. Les candidats(es) de la Police provinciale de l’Ontario (OPP), de la Police d’Ottawa et de certains autres organismes d’exécution de la loi doit souvent subir une évaluation de leur vision de nuit et remplir un formulaire attestant leur réussite à cet examen au cours du processus de candidature.

Le temps requis pour cette évaluation est d’environ 20 minutes; celle‑ci comprend, entre autres, l’identification de lettres sur des graphiques spécialement conçus à cet effet sous certaines conditions d’éclairage contrôlées.

Qu’est-ce que l’examen de la vision scotopique?

Il est facile de prendre pour acquis dans quelle mesure la correction vision a progressé au cours des dernières décennies. Il fut un temps où les problèmes tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie n’auraient pu être corrigés que par le port de lunettes. Aujourd’hui, de nouvelles innovations et découvertes nous ont donné de nouvelles options. Le développement de lentilles de coréennes nous a permis de voir le monde clairement, sans changer notre apparence ou limiter notre participation dans les sports et autres activités.

Malgré leur polyvalence, les lentilles coréennes et les lunettes n’ont jamais été considérées comme un moyen viable de correction de la vision pour les personnes œuvrant dans certains domaines de travail. Les verres peuvent se briser ou s’enlever pendant des échauffourées physiques. Les lentilles cornéennes peuvent tomber à des moments inopportuns ou être contaminées dans certains environnements. Les jeunes qui aspiraient à être soldats, pilotes, pompiers ou policiers ont dit que si leur vision naturelle n’était pas presque parfaite, ils devraient penser à d’autres options de carrière.

La correction de la vision au laser a changé tout cela. À la fin des années 1980, les lasers ont commencé à être utilisés à grande échelle pour corriger des problèmes de vision avec plus de prévisibilité et de stabilité. Presqu’instantanément, les gens ayant des problèmes de focalisation ont désormais un moyen de corriger leur vue sans compter sur les lunettes et les lentilles de contact.

Quand bien même la chirurgie laser nous permettait de voir les graphiques oculaires traditionnels dans le bureau du médecin, la recherche dans les années 1990 commença à montrer que la vision de nuit, après une chirurgie réfractive, pourrait être compromise. Les patients commencèrent à indiquer avoir vu de vifs halos à l’aspect nuageux, des anneaux et /ou des rayons autour des phares de voiture. Les piétons, les cyclistes et les objets faiblement colorés étaient difficiles à identifier à partir d’un fond sombre.

L’équipement et les techniques utilisés dans les débuts de la chirurgie au laser causaient parfois une opacification de la cornée, qui est la fenêtre avant de l’œil. De plus, la cornée traitée chirurgicalement avait des zones d’épaisseur variables. Ces imperfections nouvellement introduites dans les yeux produisaient des changements de vision plus remarqués dans des conditions sombres. La découverte de ces problèmes a emmené beaucoup d’organismes d’application de la loi à envisager des protocoles de contrôle pour  les nouvelles recrues ayant subi la chirurgie au laser.

La chirurgie au laser, comme les autres formes de correction de la vision, continue de progresser. De nouvelles techniques, de nouveaux lasers, et des ordinateurs plus puissants ont permis aux chirurgiens d’aujourd’hui de réduire considérablement le voile cornéen et de minimiser l’impact de l’épaisseur de la cornée réduite. Malgré cela, il existe encore un nombre infime de personnes qui souffrent de mauvaise vision nocturne après une chirurgie réfractive.

Pour résoudre ce problème, des chercheurs de l’École d’optométrie et de sciences de la Vision de l’Université de Waterloo ont conçu un test pour évaluer la vision de nuit. Très simplement, le sujet du test est noté sur sa capacité à identifier les lettres sous différentes conditions d’éclairage. Ces conditions d’éclairage sont prédéterminées et contrôlés par l’examinateur. Les lettres ont elles-mêmes des quantités variables de contrastes. Certains tests consistent à visualiser les lettres à contraste élevé, comme celles vues sur une charte de l’œil traditionnelle et d’autres tests consistent à visualiser les lettres de faible contraste qui ressemblent plus à de nombreux objets que nous regardons dans le monde réel.

Le test de vision de nuit est utilisé par le Système de sélection des agents de police dans le cadre de l’examen de la vue pour les policiers potentiels en Ontario. Il est également utilisé par la GRC et par de nombreux organismes d’application de la loi municipale à travers le Canada. On demandera aux candidats de passer un test de vision de nuit s’ils ont subi un certain type de chirurgie au laser ou s’ils échouent à un examen préalable pendant une partie de leur test physique.

Aucune préparation n’est nécessaire pour un test de vision de nuit, mais vous devriez apporter la paperasse qui devra être remplie par votre optométriste. Le test dure environ 20 minutes. Si vous portez encore des verres même après une chirurgie au laser, vous devez également les apporter au rendez‑vous.